Communauté de Communes du Pays Noyonnais

AccueilRestez informésActualitésInauguration de classes numériques

Inauguration de classes numériques

Publié le 30 janvier 2018
JPEG - 6.5 Mo

Tablettes, tableaux tactiles, robots ludiques... tout est pensé afin de développer l’imaginaire et de permettre aux jeunes de s’ouvrir au numérique.

Cinq classes connectées, des dizaines d’élèves et d’enseignants formés au numérique

L’année 2018 s’ouvre sur une inauguration connectée : les écoles du SIRS de Porquéricout, Larbroye et Vauchelles disposent désormais de 5 classes à la pointe de la technologie. Cet investissement d’avenir est le fruit d’une réflexion globale, nourrie par des études, des rapports parlementaires, les réflexions des élus du SIRS et les préconisations des services de l’Éducation Nationale.

L’objectif a été d’adapter les outils numériques à chaque catégorie d’âge :

  • Pour les classes de maternelles, un videoprojecteur au sol, un robot Beebot, un tableau numérique et 6 mini iPads permettant un travail en petit groupe d’initiation.
  • Pour le CP-CE1 1 robot Beebot, 1 tableau numérique et une quinzaine d’iPads pour un travail des élèves en binômes.
  • Pour les classes de CE2-CM1-CM2, 2 tableaux numériques et 30 iPads pour un travail individuel.
PNG - 774.4 ko

A cela s’ajoutent de nombreux accessoires : clés usb, webcams, applications choisies par les enseignantes.
Ce dispositif est optimisé par le biais de l’utilisation par d’une inter-connectivité totale, permettant à l’enseignant la prise en main à distance des iPads des élèves, pour une projection sur le tableau numérique par exemple, ou pour la correction individuelle d’exercice.

La mise en place d’un projet ambitieux

Ce projet d’écoles connectées doit sa réussite à une réelle synergie entre plusieurs acteurs :

  • Les élus du SIRS et les trois conseils municipaux de Larbroye, Porquéricourt et Vauchelles qui ont travaillé ensemble afin de voir aboutir ce projet dédié à la jeunesse.
  • L’Éducation nationale, à travers le travail des enseignants tout d’abord, impliquées dès le début dans le choix éducatif, volontaires et intéressées par les formations à ces nouveaux mode d’apprentissage. Ce projet a également été possible grâce au soutien de l’Inspecteur de l’Éducation nationale, et messieurs Huguet et Laignel avec qui le déploiement a été pensé pour coller au mieux aux objectifs éducatifs et optimiser son utilisation.
PNG - 1.4 Mo

Financement du projet : une collaboration fructueuse

Fin 2014, à sa genèse, le conseil syndical optait pour un budget de 25 000 €. il sera finalement de 55 000 € TTC.

Le SIRS a financé à hauteur de 12 000 € ce dispositif représentant 27 % de l’opération, soit 4 000 € par commune.
Le financement est donc assuré à 73 % par les partenaires du projet :

  • l’État a participé à hauteur de 5 000 €, dans le cadre de la Dotation d’ Équipement des territoires ruraux.
  • Le Conseil départemental de l’Oise, au titre de l’aide aux communes, a abondé le projet d’un montant de 6 850 €.
  • Enfin, Yves Rome, ancien sénateur de l’Oise, a subventionné 47% de cet investissement par le biais de sa réserve parlementaire, à hauteur 21 700 €.
PNG - 1.4 Mo
 Haut de page